10 février 2013

Secte pédo vaudou de Lyon: Loriane en danger immédiat, Mathieu négligé par la Justice

ob_fad70332be8edcc2100f3fbc269ab396_cam-0329-copieComment vont Loriane et Mathieu, ces deux enfants embarqués par leurs parents repsectifs dans une espèce de secte pédocriminelle, vaguement vaudou, vaguement satanique? Les dernières nouvelles ne sont pas des meilleures, et la Justice semble toujours aussi aveugle à leur souffrance.

(article paru en août 2012)

MATHIEU:

Il est toujours placé, et continue à subir des piqûres d'aiguille. Il faut dire que son père, contrairement à sa mère, a le droit de sortir du foyer avec son fils. Il est donc le seul à avoir l'occasion de faire ces piqûres. Le juge F. a même rallongé le droit de visite de Damien, le père de Mathieu: de 9h à 13h le samedi avec le droit de prendre un repas. Quant à Audrey, elle se voit désormais gratifiée de deux heures de visite médiatisée par semaine, contre deux heures par mois auparavant.

La juge F. a également demandé un rapport aux services sociaux ainsi qu'un examen médical de Mathieu chaque mois, ceci, écrit la juge, afin d’ « éviter à la mère d’examiner son enfant à chaque visite ainsi qu’elle l’a déjà fait, recherchant les traces de piqûres », mais aussi (surtout?) afin d' « apprécier si d’autres causes, d’origine allergique ou autre, peuvent entrer en considération à titre explicatif » pour les traces de piqûre systématiquement relevées par Audrey sur son fils.

Précisons aussi que la juge F. semble gênée de la présence dans le dossier de deux associations. Elle écrit que: « La situation est compliquée par ailleurs par l’intervention d’une association dite de défense des mineurs qui se retrouve sous un siglage différent dans les deux procédures au demeurant curieusement parallèles ». C'est bien la réalité: Loriane et Mathieu sont dans des situations similaires puisque ceux qui les maltraitent sont les mêmes, et opèrent les mêmes pratiques, ou presque, sur les deux enfants.

D'ailleurs, bien que "Damien", "Steve" et "Martine" disent ne s'être rencontrés que le 24 novembre 2008, les preuves qu'ils sont restés en contact au moins jusque début 2012 sont nombreuses.

Enfin, dans ce jugement de juin 2012, la juge F. établit les torts à égalité pour les deux parents de Mathieu.

LORIANE:

Le juge compétent est désormais à DRAGUIGNAN, puisque la petite vit dans le Var, chez le nouvel ami de sa mère, dont nous aurons l'occasion de reparler. De toute manière, le juge T. de LYON n'était certes pas favorable à Loriane, estimant que rien n'étaie ses accusations. D'ailleurs, selon le juge T., la parole de Loriane doit "être appréhendée avec prudence ".

Pourtant, la petite, qui a passé le mois d'août chez son père, a dit et redit qu'elle ne voulait pas aller dans le sud, qu'elle ne voulait pas aller dormir dans la cave. La cave, c'est en fait ce qui fera office de chambre à Loriane dans le Var, chez "Johnny" où a emménagé "Martine", sa mère. Celle-ci a en effet lâché un travail plutôt bien rémunéré et un appartement convenable pour aller vivre dans une minuscule baraque, où il n'y a qu'une seule chambre pour elle, "Johnny", ses deux fils de 6 et 9 ans, et Loriane. Comme les deux adultes dorment en haut dans la chambre et que les deux garçons dorment dans le salon, Loriane se retrouve à la cave, sans fenêtre et pas aménagée du tout.

En rentrant du Var où elle a passé le mois de juillet, Loriane avait de terribles maux de ventre, et elle expliqué que les piqûres d'aiguilles continuaient avec le nouvel ami de sa mère, qu'on appelle pour l'instant "Johnny" et qui semble lui aussi être un adepte de rituels étranges. Cela, Loriane l'avait déjà dit. Ce qui est nouveau, c'est que maintenant les aiguilles sont toutes de la même couleur: blanches. Nous savons aussi que "Johnny" a de grands projets pour la petite Loriane. Et on se demande bien de quoi il s'agit.

----------------------------

Vu ces derniers évenements, on comprend qu'il est urgent de sortir les enfants de là. On sent aussi très bien qu'il faut peu de choses pour que tout se retourne contre Loïc et Audrey: les insinuations selon lesquelles il manipulerait sa fille ou serait à l'origine des piqûres ou du "conflit familial" sont de plus en plus récurrentes.

Et on se souvient qu'un jour où Loic est allé porter plainte pour sa fille, un policier lui a dit que s'il continuait avec ces histoires, c'est lui qu'on allait accuser d'avoir maltraité Loriane.

Concernant Mathieu, la Justice ne semble pas pressée de le mettre à l'abri de son père, par contre elle semble très pressée de l'éloigner de sa mère, à qui elle n'a pourtant rien à reprocher.

Posté par Anon à 13:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Secte pédo vaudou de Lyon: Loriane en danger immédiat, Mathieu négligé par la Justice

    Le juge G a été muté car il a fait du très bon boulot à Draguignan .

    Je vous conseille d'acheter du bon matos d'espionnage.

    Posté par Jacques, 16 avril 2013 à 00:09 | | Répondre
  • Le juge G a été muté car il a fait du très bon boulot à Draguignan .

    Je vous conseille d'acheter du bon matos d'espionnage.

    Posté par Jacques, 16 avril 2013 à 00:09 | | Répondre
    • Peux tu me contacter à cette adresse
      lomprenkes@gmail.com

      Posté par lomprenkes, 24 mai 2013 à 10:40 | | Répondre
Nouveau commentaire